Van Gulik, Robert Hans

Auteur

Né le 01/01/1907 en PAYS-BAS

Décédé le 01/01/1967

Écrivain de langue néerlandaise, anglaise, japonaise, voire latine. Diplomate (Japon, Chine, États-Unis, Indes, Indonésie, Liban, Corée) et sinologue fort réputé, en 1948, il traduit un roman policier chinois, le Dee Gong An, trois affaires criminelles résolues par le juge Dee-Jen Djieh, fonctionnaire de l'époque T'ang (VIIe siècle de notre ère). Puis, s'inspirant de vieux récits chinois, il écrira dix-sept récits policiers fictifs, affaires mystérieuses débrouillées par son juge Dee (rebaptisé Ti en français). « Les romans de Van Gulik procèdent d'une stratégie de l'exotisme : la Chine, les temps reculés et l'érudition. Cet exotisme ne nuit pas au déroulement de l'intrigue policière, qu'au contraire, elle conforte en généralisant ses effets. Chaque récit commence et s'achève de la même manière : exposition des personnages réduits à leurs fonctions selon un procédé théâtral, développement de l'intrigue jusqu'à sa conclusion, suivi d'une postface élucidant des points d'histoire, le tout le plus souvent conclu par une biographie sommaire situant le juge Ti dans son ensemble narratif. (Denis Fernandez Recatala, Le Polar, Éditions MA, 1986).

Série(s) réalisée(s)